Artur et Tethys

Rang C

Tethys : (seule) Restez ici un instant, mon enfant.

Artur : Enfant ? C’est à moi que vous parlez ?

Tethys : Oui. Approchez. Je ne mords pas.

Artur : (il arrive) Puis-je vous être d’une quelconque assistance, madame ?

Tethys : Pourriez-vous vous tourner ?

Artur : Comment ? Me tourner ? Comme… ceci ?

Tethys : Hum… pas mal. Pas mal du tout. Vous avez une silhouette gracieuse. Et vous êtes joli garçon. Ce serait du gâchis que vous restiez un simple clerc.

Artur : Joli garçon ? Moi ? Vous le pensez vraiment ?

Tethys : Oui, vous avez un beau visage. Dites-moi… accepteriez-vous de danser avec moi ? Vous avez un potentiel énorme, je le sens. J’ai besoin d’un partenaire. Après cette guerre, je crois que vous seriez la personne idéale.

Artur : Je… ne sais pas quoi dire. Danser, ce n’est pas ma tasse de thé.

Tethys : Vous ne pouvez rien affirmer avant d’avoir essayé. Bref, d’après ce que je vois, je crois que vous avez ce qu’il faut. Faites-moi confiance. Les métiers spirituels sont sans avenir. Devenez danseur !

Artur : Je crains ne devoir vous contredire. C’est ma vocation, vous savez. Euh… si cette conversation est terminée, voudriez-vous bien m’excuser ?

Tethys : Oh. D’accord, mais… Comment vous appelez-vous, mon enfant ?

Artur : Je me prénomme Artur.

Tethys : Je suis Tethys. Je suis danseuse. Ne l’oubliez pas.

Artur : Hem ? Tethys ?

Tethys : C’est exact. A plus tard, mon enfant. Réfléchissez à ma proposition, vous voulez bien ?

Artur : Je ne crois pas être fait pour danser…


Rang B

Tethys : Vous souvenez-vous des pas de danse que je vous ai montrés l’autre jour, mon enfant ? Non ? Je vais vous les remontrer. Soyez attentif, car ce sera à vous juste après.

Artur : Tethys, nous sommes engagés dans un combat. Ça ne peut pas attendre ?

Tethys : Non, mon enfant, nous devons nous entraîner tous les jours. Je refuse d’avoir un partenaire qui manque de pratique.

Artur : Cessez donc de me persécuter ! Je ne suis pas votre partenaire. Je ne veux pas ! Et vous voulez bien vous abstenir de m’appeler "mon enfant" devant tout le monde !

Tethys : Ça vous dérange de paraître plus jeune que moi ? Après tout, vous avez une si jolie peau. Puis-je vous… caresser les joues ? (elle se jette sur Artur)

Artur : Ah… normalement, les gens attendent ma réponse avant de commencer à… euh… me toucher. Euh… pourriez-vous arrêter, s’il vous plaît ?

Tethys : Incroyable ! Votre peau est aussi douce que du velours !

Artur : Euh… excusez-moi… Ah… je dois protester… S’il vous plaît… arrêtez…

Tethys : Dites-moi votre secret !

Artur : Je… Je n’ai pas de secret ! Oh… vous voulez parler de ma peau. Après l’avoir soigneusement nettoyée, je la frotte avec des feuilles de manon.

Tethys : (elle recule à sa place initiale) Des feuilles de manon ? Ces choses qui grattent et démangent ? Je croyais qu’elles ne laissaient que des rougeurs. Je vais essayer ! A plus tard, mon enfant ! Je reviendrai m’assurer que vous pratiquez vos pas de danse et que vous progressez. (elle part)

Artur : Hem ? Mais… je ne veux pas devenir danseur… Je… Pfff…


Rang A

Tethys : Regardez qui vient me voir ! Je suis contente que vous fassiez preuve d’initiative, mon enfant. Vous devez beaucoup vous entraîner, hein ? Eh bien, montrez-moi où vous en êtes !

Artur : Je vous en prie ! J’ai un nom. Je ne suis pas un enfant. Mon nom est Artur ! Et… je trouve votre idée de faire de moi un danseur complètement grotesque. Je n’ai aucune envie d’apprendre à danser, vous comprenez ?

Tethys : Je suis contente que vous soyez ici, car j’ai quelque chose à vous demander.

Artur : Qu’est-ce que c’est ?

Tethys : J’ai appliqué des feuilles de manon sur mon visage, comme vous me l’aviez conseillé, mais regardez… Ma peau est irritée, comme je vous le disais. Regardez là, sur ma joue.

Artur : Euh… peut-être que vous avez frotté trop fort, non ?

Tethys : Eh bien… regardez par vous-même.

Artur : Je ne suis pas sûr que le moment soit opportun. Le combat n’est pas terminé.

Tethys : Ça ne prendra que quelques secondes.

Artur : Bien, bien… mais dépêchons-nous. (il avance à côté de Tethys)

Tethys : Mais vous regardez mal. Approchez-vous. Plus près. Regardez par ici… Vous voyez ? C’est tout rouge, non ?

Artur : Un peu, mais… il n’y a vraiment pas de quoi s’alarmer. (Tethys se colle à Artur) Ah !!! (il recule) Si vous tournez la tête sans crier gare… votre visage est… Il est si près du mien…

Tethys : Mmmm… vous rougissez. Vous allez bien, mon enfant ?

Artur : Je vais bien, mais… Quand vous êtes près de moi, mon cœur…

Tethys : Bat la chamade ?

Artur : Oui…

Tethys : Pour être honnête avec vous, vous ressemblez à mon premier amour.

Artur : Ah… vraiment ?

Tethys : Mais il est allé vivre ailleurs et je ne l’ai plus jamais revu. Oh, ça ravive tant de souvenirs ! Lui et moi, nous n’avions même pas dix ans…

Artur : Vous sous-entendez que j’ai l’air d’un enfant de dix ans ?

Tethys : Oui. Ses yeux étaient aussi étincelants que les vôtres.

Artur : … Je vois… Je connais aussi quelqu’un qui vous ressemble.

Tethys : Oh, vraiment ? Et qui est-ce ?

Artur : Ma mère. Elle avait l’habitude, comme vous, de m’appeler "mon enfant". A l’époque, ça ne me déplaisait pas, mais je suis un adulte maintenant.

Tethys : Oh… Vous êtes une sorte de fils à maman, n’est-ce pas, Artur ?

Artur : Pardon ? Un fils à maman ?

Tethys : Hi hi… Très bien. Je vais vous materner. Appelez-moi "maman", mon enfant.

Artur : Euh… je… Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. De plus, je l’appelais "mère", et pas "maman". Donc…

Tethys : Je plaisante. Je voulais juste vous taquiner ! Toutefois, je suis sérieuse au sujet de votre carrière de danseur. Votre jolie silhouette et la grâce de vos mouvements attestent de votre talent. Vous feriez un partenaire idéal. Pensez-y, d’accord ?

Artur : Oh, j’allais oublier. C’est ce dont je désirais vous parler. Je ne veux pas… (Tethys part) Euh… excusez-moi. Tethys, vous voulez bien m’attendre ?!


Posté par VladDeGoldenSun à 17:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    zen

    il a de la patience artur vu comment elle lui parle, on croyait qu'elle le possède(un peu comme l'arachel avec rennac) il est trop gentil artur et il est super fort.

    Posté par timeFE, 10 avril 2009 à 16:41

Poster un commentaire